Interview de Florian Maurice

 

Extrait de "PSG70 webzine" numéro 4 - Mars 2006

24 Février 2006

Florian Maurice : « Ma relation avec Marco Simone s'est dégradée au fil des matches »


Florian Maurice, parisien de 1997 à 1998 revient pour PSG70 sur sa carrière en Rouge et Bleu mais aussi sur ses relations avec les supporters, lui qui est partit à l'OM.


PSG70 -. Florian, comment avez-vous vécu le PSG–Steaua Bucarest qui est probablement votre plus grand souvenir au Paris Saint Germain ?

Florian Maurice : "Oui, un grand souvenir. Même si nous avions fait un bon résultat au match aller en Roumanie qui avait été annulé sur tapis vert, nous avons fait un grand match au retour en ayant même marqué 5 buts au lieu de 4. Un bon souvenir pour moi surtout que j'ai inscrit le 4ème but"


PSG70 -. Quel est le meilleur souvenir de votre carrière ?

C'est difficile, il y en a beaucoup. Partout où je suis passé j'ai vécu de bons moments. Je retiendrais peut être mes deux titres avec Paris (NDLR : Doublé Coupe de France, Coupe de la Ligue en 97/98) et mes débuts a Lyon.


PSG70 -. Quel est votre plus grand regret ?


Mon plus grand regret est de ne pas avoir joué la Coupe du Monde 98. Je sortais d'une saison où je n'ai pas été terrible au PSG et je n'ai logiquement pas été appelé. Je le regrette d'autant plus que j'étais dans le groupe France avant et après la Coupe du Monde mais pas pendant… (rires).


PSG70 -. Quelles relations aviez-vous avec Marco Simone ? On vous disait en froid.

Eh bien ça s'est super bien passé pendant les 5 premiers mois puis tout à coup notre relation s'est dégradée au fil des matches. J'ignore pourquoi.


PSG70 -. Alors comment être complice avec un attaquant qui ne vous apprécie pas ?

J'ai été complice avec Marco sur le terrain pendant ces 5 premiers mois puis par la suite cela a été difficile. J'ai souvent eu l'impression d'être un peu oublié. C'est en partie pour ça que je n'ai pas été bon.


PSG70 -. Pourquoi être parti à l'OM et ne pas avoir tenté une saison de plus à Paris ? Vous à t-on poussé dehors ?

Oui, en quelque sorte. J'avais été recruté par Michel Denisot. A l'issu de la saison 97/98, il a quitté le club. Charles Bietry est arrivé et m'a fait comprendre que j'étais indésirable, que je devais partir.


PSG70 -. Comment avez-vous été accueilli par les supporters marseillais à votre arrivée ?

Pas trop mal. Bon, il y a eu quelques mots mais rien de bien méchant.


PSG70 -. Pourtant on sait que les supporters n'acceptent les joueurs qui viennent du club rival qu'après ses performances sur le terrain.

Oui, c'est vrai mais là, tout est allé pour le mieux dès le début. J'ai eu de la chance que cela se passe bien et ce dès les matchs amicaux de préparation.


PSG70 -. Pouvez-vous comprendre les réactions des supporters parisiens envers les joueurs qui signent à l'OM ?


Oui, c'est compréhensible. Ce sont deux publics qui ne s'apprécient pas. C'est dommage mais je le comprends totalement.


PSG70 -. Vous avez souvent comparés les supporters des deux clubs dans les médias et de ce fait attisé leur haine. Comment avez-vous vécu cette animosité des supporters parisiens durant ces années ?

Oui, de toute façon, j'ai toujours été mal accueilli au Parc et ce malgré le club dans lequel j'évoluais. Ce n'était pas le cas lorsque je revenais au Vélodrome. Ce n'est pas trop grave.


PSG70 -. Vous qui avez connu les deux clubs, comment se prépare un PSG/OM dans les deux camps?

De la même manière. C'est surtout un match important pour les supporters, mais pour les clubs ce n'est qu'un match à trois points. Il n'y a pas de haine particulière entre joueurs. Nous nous connaissons tous plus ou moins. C'est surtout une histoire de pression médiatique.


PSG70 -. Quels sont pour vous qui avez connu plusieurs directions les problèmes à résoudre au PSG et à l'OM pour que ces deux clubs retrouvent les sommets ?

La stabilité. Pour ces deux clubs il faut de la stabilité des entraîneurs mais aussi des présidents. Je pense qu'il faut s'inspirer du modèle lyonnais de Jean-Michel Aulas. Concrètement au PSG, il faut laisser Guy Lacombe travailler et lui faire confiance pour la saison prochaine.


PSG70-. Que faites-vous aujourd'hui ?

Pas grand-chose, je suis revenu vivre sur Lyon. Je prends du bon temps, je vois mes « potes » de Lyon.


PSG70 -. Avez-vous gardé contact avec d'anciens coéquipiers parisiens ?

Oui, Christophe Revault, Laurent Fournier, Alain Roche ou encore Franck Gava.


PSG70 -. Franck Gava, justement, vous avez un peu la même carrière avec lui (formé a Lyon, arrivée et départ du PSG la même saison avant de terminer la carrière plus ou moins sur une blessure).

Oui tout a fait. Lui aussi est revenu sur Lyon et comme moi, il prends du bon temps…(rires)


Avez-vous des projets ?


Pas pour le moment non. Je vais prendre le temps d'y réfléchir. Mais pour le moment, c'est trop tôt.


PSG70 -. Un petit pronostic pour le prochain PSG/OM ?

C'est difficile, surtout dans ce genre de matches ou l'issu est souvent très peu probable. Je n'ai pas d'opinions.


Propos recueillis par Maxime Pousset pour PSG70.free.fr et PlanetePSG.com. Merci aux membres des forums PlanetePSG.com et OMlive.com pour leurs questions ainsi qu'à Florian Maurice pour sa disponibilité.